Skip to content

POÉSIE, LETTRES, PHILOSOPHIE

Au moment de l’adolescence j’ai découvert Paris, la ville de mon père, et tout ce qu’elle a à offrir : mixité et diversité culturelles, opportunités, poésie de la rue, rencontres, fêtes, beauté, art, odeurs, saveurs, inspirations du monde entier. 

J’ai découvert de nouveaux horizons, ouvert mon esprit et cherché des réponses à mes innombrables questions existentielles dans la littérature et la philosophie à l’université (Paris VII), et dans les nombreuses expériences que j’ai pu faire dans la seule vraie école : la vie.  

Cependant, ma quête profonde de sens n’était toujours pas rassasiée.  Je sentais que quelque chose n’allait pas même si je ne savais pas bien quoi, et encore moins quoi faire. Longtemps j’ai cru m’être trop éparpillée voir perdue.Aujourd’hui je comprends à quel point chaque expérience avait un sens.

Me sentant à l’aise à peu près partout je me sentais toujours décalée, différente. Il y avait comme un écran entre mon monde intérieur, mes aspirations profondes et ma réalité. 

Je ne trouvais pas ma place.

Pendant de longues années j’ai cherché ma place dans le monde, j’attendais que la solution arrive de l’extérieur comme un miracle. 

Puis j’ai compris qu’elle ne pouvait venir que de moi, j’ai repris ma responsabilité et un jour le déclic est arrivé. J’ai décidé de tout quitter et de tout recommencer à zéro. J’ai quitté ma vie parisienne pour aller étudier la naturopathie en Provence.